Des conseils pour déménager

Calculez le montant de votre déménagement
15-02-2018 - de

Toutes les solutions de garde enfants en cas de déménagement

Les solutions de garde enfants en cas de déménagement : concernant le choix d’une structure d’accueil pour un enfant en âge pré-scolaire (moins de trois ans), plusieurs solutions de garde enfants peuvent être envisagées selon les cas :

  1. la crèche qui pourra accueillir vos enfants en âge pré-scolaire, de 3 mois à 3 ans environ et sur des journée complètes. Les horaires d’ouverture peuvent varier mais en général elles sont ouvertes de 7h à 19h.
  2. La halte-garderie qui est en général, une structure d’accueil plus petite que la crèche et qui accueille les enfants de 3 mois à 5 ans pour quelques heures ou pour des demi-journées.
  3. L’assistante maternelle qui peut garder vos enfants à son domicile ou l’employée de maison qui pourra le garder au vôtre, vous pouvez aussi opter pour ce qu’on appelle une garde partagée en vous associant avec d’autres parents et alterner entre votre domicile et le leur pour la garde des enfants.
solutions de garde enfants

Source Pixabay

Points importants à prendre en compte pour le choix de solutions de garde enfants en cas de déménagement

  • La crèche est un établissement public ou privé agréé, le coût de la garde en établissement public varie en fonction des ressources des parents tandis que la crèche privée applique des tarifs fixes et identiques pour tous.
  • L’inscription en crèche communale (public) nécessite de préinscrire l’enfant avant sa naissance (en général à 6 mois de grossesse) et vous n’êtes pas assuré d’avoir une place à ses trois mois, des listes d’attentes sont mises en place.
  • Si vous optez pour l’inscription d’un enfant dans une structure collective, renseignez-vous sur les conditions d’accueil, la formation du personnel.
  • La halte-garderie est un mode de garde temporaire qui ne permet pas de faire garder son enfant à temps complet.
  • Le choix d’une assistante maternelle est une opération délicate qui nécessite de prendre de nombreuses précautions

En savoir plus sur les solutions de garde enfants (crèche, halte-garderie ou assistante maternelle)

Plusieurs solutions de garde enfants sont possibles lors d’un déménagement :
Vous restez dans la même commune, dans ce cas, vous pourrez laisser vos enfants dans leur structure de garde actuelle, ce qui avec des petits enfants est de loin, la meilleure solution.

Si en revanche vous changez de commune mais que celui-ci reste assez proche de la structure d’accueil de votre enfant, et que vous pouvez faire le trajet chaque jour, vous n’êtes pas non plus tenu de changer de crèche sauf si le règlement intérieur de l’établissement vous y oblige.
Si le règlement vous y oblige ou que votre nouveau logement est situé trop loin de votre nouveau domicile alors vous devrez prévenir la crèche de votre ancien domicile en respectant un préavis d’un mois et il faudra vous mettre à la recherche d’une nouvelle solution de garde dans votre nouvelle commune : vous aurez le choix entre crèche (publique ou privée), halte-garderie si vous n’avez pas besoin d’une solution de garde à temps-plein ou bien assistante maternelle.

Si vous optez pour une crèche communale (ou subventionnée par des fonds publics) , les listes d’attente varient en longueur selon les communes et il faudra parfois vous y prendre de longs mois à l’avance sans être assuré d’avoir une place au moment de votre emménagement. Il convient de se renseigner auprès de votre mairie, du conseil général ou auprès de la crèche et de remplir le dossier d’inscription. L’inscription peut porter sur plusieurs crèches. Certaines conditions doivent ensuite être réunies pour prétendre à une place en crèche : l’enfant doit être en règle au regard des vaccinations obligatoires, le parent doit résider ou travailler dans la commune, etc et c’est une commission qui se réunit 3 ou 4 fois par an qui décide de l’attribution qui peut donc être très longue.
Si cette voie vous semble compliquée, vous pouvez opter pour l’inscription de votre enfant dans une crèche privée : les listes d’attentes sont beaucoup moins longues mais les tarifs sont fixes et aussi souvent beaucoup plus élevées . Vous aurez le choix entre crèche associative, parentale, fou d’entreprise.

Une crèche associative est une crèche liée à la commune (agréée par la PMI de la commune) mais qui n’est pas entièrement gérée par elle, elle est donc plus libre dans son recrutement d’enfants et de personnel et porte souvent un projet éducatif particulier (une pédagogie particulière, une orientation écologique etc..). Les prix sont très variables, renseignez-vous et n’oubliez pas que vous avez droit à un complément de la CAF (Choix du mode de garde).

Si vous avez un peu de temps à consacrer dans la semaine, et envie de vous impliquer personnellement , vous pouvez opter pour une crèche parentale : dans ce type de structure,  les parents sont membres de l’association et porteurs du projet, ils sont les responsables de la crèche et participent à la vie de la crèche en donnant une ou deux journée par mois par exemple, c’est une solution qui peut-être un peu moins coûteuse que la crèche associative.

Vous pouvez aussi opter, si vous avez cette chance, pour une crèche d’entreprise. Une crèche d’entreprise est un établissement qui accueille les enfants de son personnel ou de celui de plusieurs entreprises. Elles sont en général situées à proximité desdites  entreprises et offrent ainsi aux salariés une plus grande flexibilité des horaires d’accueil pour répondre à leurs contraintes professionnelles, elles sont parfois finacées par la CAF (renseignez-vous).

Si vous avez besoin de faire garder votre enfant seulement quelques heures ou demi-journées dans la semaine, vous pouvez opter pour une halte-garderie qui accueille les enfants de 3 mois à 5 ans. Publique ou privée la halte-garderie permet d’initier vos enfants progressivement à la vie en collectivité. Les halte-garderies publiques permettent de faire garder son enfant trois demi-journées maximum par semaine et sont subventionnées par les communes (tarifs conditionnés aux ressources des parents) tandis que les halte-garderies privées ont des modes de fonctionnement plus souples (vous pouvez payer à l’heure, à la demie-journée ou à la journée complète), vous paierez un tarif fixe mais pourrez bénéficier du crédit d’impôts pour garde d’enfants. Les places sont souvent très chères, il faudra donc vous y prendre très longtemps à l’avance si vous souhaitez inscrire votre enfant dans ce genre de structure.

Enfin, si vous ne trouvez pas de place en crèche ou en halte-garderie, vous pourrez opter pour une assistante maternelle qu’on appelle également crèche familiale. Votre enfant sera gardé au domicile de l’assistante maternelle et vous serez donc l’employeur de cette assistante maternelle qui pourra garder en plus de votre enfant 3 autres enfants maximum : votre enfant fera ainsi l’expérience de la collectivité tout en ayant le confort d’un domicile avec une touche de personnalisation plus importante. Pour choisir une assistante maternelle, et renseignez-vous auprès de la mairie de votre domicile, de la PMI locale, ou de ce qu’on appelle le RAM (relais assistante maternelle) qui pourra vous fournir des listes d’assistantes maternelles disponibles dans votre commune. Sélectionnez ensuite celles qui paraissent convenir le mieux à vos attentes (proximité domicile, âge des autres enfants gardés, expérience etc…) et rencontrez-en plusieurs : préparez une liste de questions, visitez son logement, posez les questions qui vous semblent importantes en matière d’éducation et  d’organisation de la journée pour votre enfant, peaufinez votre sélection, vous pouvez aussi interroger d’autres parents qui ont fait garder leurs enfants chez cette assistante maternelle pour avoir leur ressenti. Tous ces éléments vous permettront de vous sentir en confiance, condition indispensable pour confier vos enfants surtout s’ils sont petits et trouver des solutions de garde enfants adaptées. Une fois que vous aurez fait votre choix, vérifiez que cette assistante maternelle est bien agréée, qu’elle est affiliée à la sécurité sociale et possède une assurance RC pour les dommages causés ou subis par les enfants qu’elle garde. Signez un contrat de travail avec cette assistante (de nombreux sites vous expliquent comment procéder et quoi inclure dans ce contrat), vous devrez ensuite (en tant qu’employeur) établir une fiche de paie mensuelle pour l’assistante et payer trimestriellement vos côtisations à l’URSSAF.

De plus, vous pouvez aussi trouver très facilement des aides de particuliers sur le site Youpijob. Après avoir mis en ligne votre demande, vous pourez consulter le profil de nombreuses personnes afin de vous assurer de ses prestations précédentes. 

Vous pouvez aussi opter pour l’embauche d’une employée de maison qui viendra garder vos enfants à votre domicile, ou de manière alternée en cas de garde partagée : pour recruter cette employée, vous pouvez avoir recours à une agence ou assurer vous-même le recrutement mais soyez prudent ! Contrairement aux assistantes maternelles qui sont agrées, il n’existe pas d’agrément pour les employées de maison, renseignez-vous bien et rencontrez cette personne, prévoyez une période d’essai pour être sûre de votre choix. Comme pour l’assistante maternelle, vous serez employeur et devrez établir une fiche de paie, et régler vos côtisations ursaff chaque trimestre mais vous pouvez aussi utiliser le dispositif CESU (chèque emploi service universel) pour l’indemnisation de cette employée de maison. Les solutions de garde enfants Sont nombreuses mais toujours très accessibles selon les régions dans lesquelles on déménage.

En savoir plus

Commentaires (0)

Commentez

This site uses Akismet to reduce spam. Learn how your comment data is processed.